Vous êtes ici : Accueil / Parcours / Master / Master 2 / M2 Semestre 1 / Dynamique crustale : du terrain à la quantification

Dynamique crustale : du terrain à la quantification

Dynamique crustale : du terrain à la quantification

Massif du Mont Blanc

Nombre de crédits : 3 ECTS

Responsable pédagogique : Philippe, Hervé Leloup         

Autres enseignants: Véronique Gardien and Gweltaz Mahéo

Nombre d'heures : 30h (dont 3 jours sur le terrain)

Objectifs généraux

Sur un exemple concret (e.g. le massif du Mont-Blanc) il s'agit de former les étudiants à analyser, à partir de données récoltées sur le terrain, le contexte géologique de la zone puis à définir une stratégie d'échantillonnage pour permettre une quantification des processus géologiques (déformation, métamorphisme, minéralisations, magmatisme, exhumation, surrection) qui ont affecté la région au cours du temps.

Contenu pédagogique.

La formation consiste en 3 jours d'observations sur le terrain et deux jours d'analyse des données.

Etant donné les délais du stage il ne sera pas possible d'analyser les échantillons récoltés par les étudiants eux mêmes. Ils seront cependant amenés à apprendre comment préparer les échantillons et à réaliser des mesures de microthermométrie sur inclusions fluides. D’autre part, ils analyseront, sous la forme de travaux dirigés interactifs, une collection d'échantillons, de lames minces et les données d'analyses multitechniques (e.g. chimie des roches et minéraux, géochronologie, microthermométrie, analyse structurale) réalisées auparavant pour les amener à proposer leur propre démarche et interprétations.

Les domaines principaux d'études seront:

- La structure de la zone: géométrie d'ensemble (carte et coupe structurales), géométrie et cinématique des zones déformées (microtectonique), chronologie relative des déformations, quantités de déformation.

- La datation des événements: datation relative, géochronologie et thermochronologie.

- Les conditions Pression-Température: faciès métamorphiques, équilibres chimiques entre phases minérales, équilibres chimiques globaux (PERPLEX...), inclusions fluides.

- Modélisation thermocinamatique à partir des données de thermochronologie de basse température (PECUBE).