Vous êtes ici : Accueil / Séminaires / Séminaires passés / 2015-2016 / 08/12/15 Laurent Jolivet (Univ Orléans)

08/12/15 Laurent Jolivet (Univ Orléans)

(à salle Fontanes, la Doua)
Quand ? Le 08/12/2015,
de 14:00 à 15:00
S'adresser à Hervé Leloup
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Déformations crustale et couplage croûte-manteau : la tectonique vue par dessous

 

Les déformations de la croûte sont gouvernées par les mouvements relatifs des plaques et la plupart des modèles considèrent la lithosphère comme le principal guide de contraintes en compression et en extension. La contribution possible du flux asthenospheric sous-jacent au travers d’un couplage visqueux est par contre souvent décrite comme négligeable. Depuis les premiers jours de la théorie de la Tectonique des Plaques, et même avant cela, deux écoles de pensée se sont développées selon que la convection mantellique était prise en compte ou non. Cette opposition se reflète aujourd’hui dans la difficulté de concilier les modèles numériques lithosphériques et les modèles de convection globale pour expliquer les phénomènes géologiques observés en surface. Pourtant, l’enregistrement des événements géologiques sur le long terme est la seule information susceptible de fournir des tests indépendants de ces modèles de convection. Par ailleurs, des études récentes ont remis au goût du jour le rôle de la convection mantellique dans la genèse des chaînes de montagnes. Au cours de ce séminaire je discuterai d’observations géologiques à différentes échelles et dans différents contextes géodynamiques, des rifts aux domaines arrière-arc, qui suggèrent un fort couplage entre flux asthénosphérique et déformation crustale. Plusieurs de ces exemples, particulièrement en contexte extensif, montrent une déformation distribuée sur de grandes surfaces, accommodée par des zones de cisaillement à faible pendage et une asymétrie constante sur de grandes distances, suggérant une composante de cisaillement simple à l’échelle de l’ensemble de la lithosphère. C’est le cas des bassins arrière-arc méditerranéens, comme la Mer Egée. Une image assez similaire peut être observée sur l’exemple de la marge du Golfe du Lion ou des marges de l’Océan Atlantique Sud où des failles et zones de cisaillement à faible pendage contrôlent l’extraction de la croûte inférieure et du manteau, avec une asymétrie constante à l’échelle de la marge. Enfin, la distribution et la géométrie des failles normales au travers de la région des Afars montrent également le même type d’asymétrie. On discutera ces contextes et chercherons les principaux paramètres de contrôle de cette composante de cisaillement simple à l’échelle de la lithosphère. Ces paramètres incluent l’hétérogénéité initiale de la croûte héritée des épisodes tectoniques antérieurs et une possible contribution du flux asthénosphérique sous-jacent.

Actions sur le document

LogoENS.gif

Département ENS
  • Directeur :
    Stéphane Labrosse
  • Secrétaire :
    Emmanuelle Lousson
« Décembre 2017 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
 

Outils personnels